Astro NGC44

Un astronome amateur sous Linux

Collimation compliquée et premières images 2019

Rédigé par NGC44 Aucun commentaire

La collimation d'un télescope Newton est extrêmement simple car elle peut se faire de jour avec un simple laser et les réglages sont évidents. Sur un Schmidt-Cassegrain ou dans mon cas l'Intes M603 (Maksutov-Cassegrain) c'est beaucoup plus compliqué, pas de laser possible en raison de la lame correctrice. La collimation se fait donc de la manière suivante:

  • On sort le matériel de nuit et on vise une étoile assez lumineuse, puis on la défocalise pour obtenir la figure d'airy
  • On ajuste les 3 petites vis pour ramener l'ombre du primaire bien au centre et avoir des cercles concentriques

Sur papier c'est simple, en pratique c'est compliqué :

  • Chaque réglage fait bouger l'étoile dans le champ, il faut donc recentrer sans arrêt.
  • Il n'est pas évident de savoir dans quel sens visser ou dévisser pour corriger.
  • Parfois on ne sait pas si on améliore ou si on empire la collimation à chaque manipulation des vis.
  • Cela ne se fait pas à tête reposée en journée, à moins d'acheter une étoile artificielle qui coûte cher.
  • Ça ne suffit pas quand l'instrument est très décollimaté ce qui était mon cas..

J'ai passé une soirée entière à collimater mon appareil, j'ai finalement empiré la situation puisque la figure d'Airy ne ressemblait plus à rien et les étoiles focalisées n'étaient plus rondes mais en demi-cercle voire en fourche. Je me suis donc mis en PLS, j'ai rangé le matériel puis je suis rentré à la maison. Après un peu de recherche je suis tombé sur cet article Astrosurf qui a la bonté de nous dire comment agir sur les vis pour centrer la figure d'Airy. J'ai donc à nouveau sorti le matériel... mais ce n'était toujours pas suffisant. J'ai finalement improvisé une autre méthode :

  • Je place ma lampe rouge dans le porte-oculaires (avec le renvoi coudé)
  • Je me place face au télescope
  • J'aligne 1 œil avec le miroir secondaire, je ferme l'autre
  • Je déplace ma tête haut-bas puis gauche-droite et observe la lumière rouge au fond
  • Si je constate que la lumière est trop haute, alors je dois agir sur la vis du bas pour la recentrer

Cette manipulation permet de passer d'un état catastrophique à un état de mauvaise collimation, ce qui dans mon cas était un énorme progrès (fini les étoiles en forme de demi cercle). A partir de là on peut reprendre la méthode de collimation classique avec figure d'Airy et arriver à un état satisfaisant.

Une fois le télescope collimaté, je l'ai pointé sur Jupiter et... wow ! Je n'avais pas vu depuis longtemps une image aussi nette et autant de couleurs sur sa surface ! Le test sur Saturne est en revanche moins encourageant, ce que j'attribue au fait que la planète est basse sur l'horizon. Du coup j'ai sorti le PC et l'ASI 120MC pour quelques photos.

Une petite Jupiter :

Jupiter

Et Saturne :

Jupiter

Pfiou ! Je redécouvre le plaisir d'utiliser un instrument fonctionnel !

Observation du 13 Juillet, masque de Bahtinov, Mars

Rédigé par NGC44 Aucun commentaire

J'ai acheté un masque de Bathtinov pour parfaire ma mise au point, surtout quand j'utilise la Barlow X2. C'est l'occasion de réaliser une fois de plus à quel point les accessoires en astronomie sont chers. Autant je comprends le prix d'un télescope, il y a de l'optique de haute précision, mais un masque de Bahtinov en plastique vendu 25€ sur Amazon et 35€ sur les boutiques spécialisées, c'est injustifiable, ça devrait coûter 5€ (et encore). Le débat est le même pour les viseurs polaire, bref.

Bahtinov
Hors de prix pour un bout de plastique, mais ça vaut le coup

Pour le tester, retour Vendredi soir à mon spot d'observation en plein champ pour me faire dévorer par les moustiques toute la soirée et m'asseoir sur un sol caillouteux. Cet accessoire est vraiment facile à utiliser et utile, après avoir augmenté l'exposition et le gain de la caméra pour bien voir les branches de diffraction, voici ce qu'on obtient:

Planetary Imager
Aperçu avec Planetary Imager (cliquez pour agrandir)

J'ai attaqué la soirée avec Venus, mais je n'ai rien obtenu de meilleur que la dernière fois, je n'ai donc pas gardé de photo. Je suis ensuite passé sur Jupiter, cible facile et haute qui m'a permis de mettre en pratique certains conseils vus sur cette chaine Youtube bien sympathique (en anglais) notamment pour l'utilisation de la Barlow x2 ainsi que les réglages de gain et d'exposition à l'aide de l'histogramme.

Jupiter X2
Jupiter avec la Barlow x2

Bien qu'on sente le traitement qu'a subit l'image, il y a quand même des choses à en tirer surtout pour un télescope 150mm. A travailler mais je suis quand même enthousiaste et imagine ce que ça peut donner si un jour j'arrive à capturer dans des conditions parfaites :)

Saturne X2
Saturne avec la Barlow x2

Même remarque. On sent le traitement, notamment sur la division de Cassini bien baveuse, mais la planète est relativement basse sur l'horizon donc pas simple. A améliorer!

Mars
Ma première image de Mars

Ah, Mars. Une planète que j'ai rarement pu observer dans ma vie et qui m'a souvent déçu en visuel car toujours beaucoup trop petite pour y voir des détails. Sur cette image prise sans la Barlow et avec traitement, on distingue presque des nuances foncées. La capture n'est pas aidée par le fait qu'à 1h du matin, la planète est encore trop basse sur l'horizon.

J'essaie de me motiver pour une sortie très tard (3-4h du matin) fin Juillet quand la planète sera à l'horizon, j'espère capturer plus de détails et me rattraper pour toutes ces années où elle m'a échappé.

Jupiter du 08 juillet 2017, essai de la barlow 2x

Rédigé par NGC44 Aucun commentaire

J'ai fait l’acquisition de deux lentilles de Barlow en occasion cette semaine :

  • Celestron Ultima 2x
  • Televue 3x
Barlow 2x et 3x
Les deux lentilles de Barlow.

Achetées en occasion car j'ai lu de bonnes critiques de cette Celestron Ultima 2x, quant à Televue on ne présente plus c'est une valeur sûre.

Le ciel n'a pas été très clément le soir durant toute la semaine, j'ai du attendre vendredi pour le premier essai, malheureusement je n'ai pas réussi à obtenir de mise au point. En fait je plaçais la Barlow avant le renvoi coudé, il faut la mettre après.

Samedi soir deuxième essai et cette fois j'ai pu obtenir une image au point, mais très faiblement lumineuse, ce qui m'a obligé à augmenter l'exposition et le gain de la caméra. Les conditions de capture ont été difficiles, en effet :

  • De nombreux nuages, finalement le ciel s'est totalement bouché vers minuit
  • Tube pas forcément en température (à cause du premier point)
  • Turbulence atmosphérique très élevée :/

C'est simple, je n'ai réussi qu'à faire qu'une capture de ~1500 images, avec l'ASI120MC et la Barlow 2x. La photo ci-dessous est traitée avec Autostakkert et Registax :

Jupiter barlow x2
C'est perfectible ! Cliquez pour agrandir.

Pas de GTR, pas de détails, j'ai besoin d'un ciel plus dégagé et moins turbulent pour pouvoir faire mieux...

Jupiter du 04 juillet 2017

Rédigé par NGC44 Aucun commentaire

Mardi soir j'ai sorti le télescope et me suis positionné à l'Ouest pour imager Jupiter. Ce fut un beau spectacle car la turbulence était faible et l'image plutôt stable et détaillée, même en visuel, de plus il y avait les 4 satellites galiléens presque alignés !

Jupiter et son système
Cliquez sur l'image pour agrandir !

Ayant pu imager assez longtemps j'ai pu construire une animation (mouvement pendant une heure) :

Jupiter et son système
Cliquez sur l'image pour agrandir !

Je comptais ensuite imager la Lune mais ce fut un échec car les piles se sont déchargées donc j'ai perdu la motorisation de la monture et donc le suivi. De plus un important voile nuageux a gâché la fête, j'obtenais des images sombres et pas tellement exploitables. Ce sera pour une prochaine fois !

Jupiter du 27 juin 2017

Rédigé par NGC44 Aucun commentaire

Lundi soir vers 23h30 j'ai eu une révélation : Jupiter n'est plus au Sud mais au Sud-Ouest, et elle se déplace vers l'Ouest après minuit. Et pour moi c'est une bonne nouvelle puisque mon spot d'observation me permet d'observer l'Ouest, conclusion : je peux observer Jupiter :)

Motivé je décide de sortir le matériel même s'il faut aller au boulot demain, même si la météo annonce de la pluie, même si mon PC portable est presque déchargé. Et j'ai bien fait car j'ai pu imager Jupiter pendant une bonne heure avant qu'elle ne commence à plonger vers l'horizon et surtout que la turbulence augmente de manière telle que plus aucune image n'était exploitable même après traitement. Voici ce que j'ai pu en tirer :

Jupiter
Traité sur Autostakkert et Registax

C'est ma seconde session d'imagerie planétaire et la première fois que je vise Jupiter, je suis très content d'avoir eu droit à la grande tâche rouge ainsi que deux satellites : Europe et Io. Ganymède était également visible, mais étant trop éloigné et trop faible, je ne l'ai pas laissé sur la photo. Ce sera peut-être pour une prochaine fois !

Fil RSS des articles de ce mot clé