Astro NGC44

Un astronome amateur sous Linux

3 aout, Mars, M57 et M51

Rédigé par NGC44 Aucun commentaire

Sortie astro hier après une journée très chaude, mais je voulais absolument profiter de Mars tant que c'est possible! En attendant qu'elle soit haute dans le ciel j'ai commencé par imager M57, l'anneau de la Lyre. Je voulais tester un paramètre dont j'ai découvert récemment la signification: le binning (à 1x1 ou 2x2 dans Planetary Imager). Il s'avère que le binning en 2x2 permet d'aller plus vite: avec des pauses relativement courtes (15s) on obtient pas mal de détails, mais on a aussi plus de bruit et surtout on divise la résolution par deux. Dans mon cas on tombe en 640x480, ce qui est suffisant pour M57 mais cela rend le suivi et le repérage plus compliqué.

La première série de 30 images a montré que le suivi de la monture était imparfait, j'ai donc appliqué ma mise en station et lancé une autre capture. Cette fois le résultat est exploitable, après traitement sous Siril (soustraction dark + offset, alignement, empilement) :

M57

Comme toujours c'est perfectible mais je suis tout de même fier car je note une amélioration.

J'ai ensuite cherché M51 sous la queue de la casserole, en visuel. J'ai fini par la trouver... mais il n'y a rien à voir. On détecte quelque chose en vision décalée, un peu comme quand on porte des lunettes sales, mais impossible de déterminer ce que c'est, ni même la forme. Le ciel n'était pas parfait, pas assez éloigné de la ville et pas assez transparent, de plus mon diamètre de 150mm est trop juste. J'ai tenté une photo de 30 secondes, il n'y absolument rien qui apparaît.

J'ai ensuite entrepris de vérifier ma collimation, et j'ai bien fait car elle n'était pas parfaite. J'ai utilisé pour cela la Barlow Ultima x2 et la caméra pour avoir l'image sur le PC. Pas facile car à chaque modification l'image a tendance à partir il n'est pas toujours facile de la retrouver. Mais il fallait le faire pour imager Mars:

Mars Barlow x2

Et sans la Barlow x2:

Mars sans Barlow

Alors, laquelle préférez-vous ?

La Barlow x2 donne une image plus grande et plus "lisible", mais n'apporte manifestement aucun détail alors que la capture est plus compliquée (mise au point, suivi, luminosité). C'est d'ailleurs la raison pour laquelle j'ai revendu ma x3 car elle ne me servait pas.

Il est difficile de percer à jour la surface de la planète avec un télescope de 150mm et une cible pas très haute sur l'horizon. Mais là encore je suis content, la calotte glacière sud est évidente et des nuances foncées sont discernables.

J'espère pouvoir investir un jour dans une caméra ciel profond ou un APN d'occasion car je sens les limites de l'ASI120MC quand on l'utilise pour autre chose que du planétaire (qu'elle fait très bien).

Mars du 27 Juillet

Rédigé par NGC44 Aucun commentaire

Captures effectuées entre deux nuages, sale temps pour observer l'éclipse de Lune (pas de photo).

Mars 27-07-2018

Il y a du progrès, bien qu'on puisse encore mieux faire. Le ciel est vraiment turbulent et peu clément et sur la quinzaine d'enregistrements, un seul m'a permis d'obtenir cette image où on distingue une couleur blanche pour une des calottes glacières ainsi que les reliefs plus foncés.

Observation du 13 Juillet, masque de Bahtinov, Mars

Rédigé par NGC44 Aucun commentaire

J'ai acheté un masque de Bathtinov pour parfaire ma mise au point, surtout quand j'utilise la Barlow X2. C'est l'occasion de réaliser une fois de plus à quel point les accessoires en astronomie sont chers. Autant je comprends le prix d'un télescope, il y a de l'optique de haute précision, mais un masque de Bahtinov en plastique vendu 25€ sur Amazon et 35€ sur les boutiques spécialisées, c'est injustifiable, ça devrait coûter 5€ (et encore). Le débat est le même pour les viseurs polaire, bref.

Bahtinov
Hors de prix pour un bout de plastique, mais ça vaut le coup

Pour le tester, retour Vendredi soir à mon spot d'observation en plein champ pour me faire dévorer par les moustiques toute la soirée et m'asseoir sur un sol caillouteux. Cet accessoire est vraiment facile à utiliser et utile, après avoir augmenté l'exposition et le gain de la caméra pour bien voir les branches de diffraction, voici ce qu'on obtient:

Planetary Imager
Aperçu avec Planetary Imager (cliquez pour agrandir)

J'ai attaqué la soirée avec Venus, mais je n'ai rien obtenu de meilleur que la dernière fois, je n'ai donc pas gardé de photo. Je suis ensuite passé sur Jupiter, cible facile et haute qui m'a permis de mettre en pratique certains conseils vus sur cette chaine Youtube bien sympathique (en anglais) notamment pour l'utilisation de la Barlow x2 ainsi que les réglages de gain et d'exposition à l'aide de l'histogramme.

Jupiter X2
Jupiter avec la Barlow x2

Bien qu'on sente le traitement qu'a subit l'image, il y a quand même des choses à en tirer surtout pour un télescope 150mm. A travailler mais je suis quand même enthousiaste et imagine ce que ça peut donner si un jour j'arrive à capturer dans des conditions parfaites :)

Saturne X2
Saturne avec la Barlow x2

Même remarque. On sent le traitement, notamment sur la division de Cassini bien baveuse, mais la planète est relativement basse sur l'horizon donc pas simple. A améliorer!

Mars
Ma première image de Mars

Ah, Mars. Une planète que j'ai rarement pu observer dans ma vie et qui m'a souvent déçu en visuel car toujours beaucoup trop petite pour y voir des détails. Sur cette image prise sans la Barlow et avec traitement, on distingue presque des nuances foncées. La capture n'est pas aidée par le fait qu'à 1h du matin, la planète est encore trop basse sur l'horizon.

J'essaie de me motiver pour une sortie très tard (3-4h du matin) fin Juillet quand la planète sera à l'horizon, j'espère capturer plus de détails et me rattraper pour toutes ces années où elle m'a échappé.

Fil RSS des articles de ce mot clé