Astro NGC44

Un astronome amateur sous Linux

A propos

Marqué par le passage de la comète Hale-Bopp en 1997 alors que j'avais 10 ans et "intrigué" par un bouquin qui annonçait une éclipse solaire en août 1999, j'ai commencé à m'intéresser à l'astronomie. J'ai découvert plein de choses fascinantes et de quoi alimenter ma curiosité et mon imagination !

Plus tard au collège j'ai passé du temps au CDI à lire un vieux bouquin d'astronomie des années 80 édité à une époque où Voyager 2 n'avait pas encore survolé Neptune et où les seules images de Mars étaient celles de Viking, avec la coloration rouge très forcée. C'est à cette époque (1999) que j'ai eu mon premier instrument : une lunette Tasco 60/700 sur monture azimutale. Avec du recul oui ce n'est pas un instrument fameux, c'est même plutôt mauvais, n'empêche que je me souviendrai toujours de la première fois où j'ai observé Saturne et son anneau ! J'ai aussi passé beaucoup de temps à chercher des objets du ciel profond, mais j'habitais en campagne et je n'avais pas internet, du coup j'étais seul et ce n'était pas facile. Mes observations se limiteront finalement au planétaire (Vénus, Mars, Jupiter, Saturne) ce qui est déjà bien ! Je me rappelle aussi avoir été impatient que la sonde Cassini-Huygens arrive sur Titan, chose prévue pour 2005, une éternité !

Beaucoup plus tard, en 2009, après avoir pas mal bossé en intérim je décide de m'acheter du matériel d'astronomie et commande un Newton 254/1200 (Orion Optics UK) et une monture EQ6 motorisée. Je me suis vraiment éclaté avec ça et j'ai passé de longues nuit à chasser le catalogue Messier. Inscrit en club d'astro j'ai eu l'occasion d'observer avec de nombreuses personnes mais aussi participer à des animations ou des conférences. Le problème c'est qu'un Newton 10" et une EQ6 c'est lourd et la logistique qu'il m'imposait (montage, démontage, escaliers...) ainsi que des problèmes financiers m'ont conduit à le revendre. S'en suivra une période de calme où je ne pratique quasiment plus l'astronomie mais continue à suivre l'actu, notamment les lancements de Phobos-Grunt, Mars Science Laboratory (Curiosity), et bien sûr l'arrivée à destination de Rosetta et New Horizons.

Et puis en 2016 je me suis de nouveau intéressé à l'astronomie avec l'envie d'acheter un télescope, léger et compact. Que fallait-il prendre ? Du C6 ou du C8 ? Du Mak150 ? N'ayant pas réussi à choisir et étant découragé par les prix (cours du dollar très défavorable) j'ai attendu 2017 pour sauter sur un setup complet Intes M603 + CG5 d'occasion à bon prix. Bon c'est plus lourd que ce que j'imaginais, surtout la CG5, mais quelle joie de pouvoir à nouveau chercher des objets dans le ciel !

Aujourd'hui je dois avouer que ma vue a baissé, j'ai 30 ans et ma passion des ordinateurs m'a infligé une belle myopie d'un œil et astigmatisme de l'autre, le pointage d'objets est donc devenu moins confortable qu'avant car je dois jongler entre l'oculaire et mes lunettes. Heureusement les lentilles de contact sont en chemin et devraient me faciliter la vie.

La prochaine étape c'est l'astrophoto planétaire, ça fera des images sympathiques à poster ici !

Xavier, 30 ans, Nantes.