Astro NGC44

Un astronome amateur sous Linux

Reprise 2018

Rédigé par NGC44 Aucun commentaire

Première sortie du télescope en 2018... motivé par les 4 planètes visibles du moment (j'aurais aimé dire 5 avec Mercure, mais je n'ai jamais réussi à la voir). J'ai observé Jupiter, Saturne, Venus en revanche je n'ai pas vu Mars, car elle se lève tard et il y aura de meilleures occasions pour la voir (fin Juillet avec l'opposition). Ayant trouvé un spot d'observation sympa dans un chemin à l'écart de la ville, j'ai installé le matériel:

Installation du matériel
Installation du matériel

J'ai rapidement été attaqué par les moustiques et diverses petites bêtes... mais ça n'a pas suffit à me décourager. J'ai commencé par imager Venus, pas facile au début car énormément de turbulence, mais on visualise bien la forme en croissant et l'absence du détail sur la surface du aux nuages.

Venus
Ma première Venus!

J'ai ensuite imagé Saturne, car l'opposition a eu lieu le 27 Juin donc nous sommes encore relativement "proches".

Saturne
Moins pire que prévu...

Pour Venus et Saturne, j'ai aussi fait des captures avec une Barlow X2 et une Barlow X5 mais même avec du traitement sous Autostakkert, le résultat n'est pas exploitable:

  • Trop flou (on dépasse de loin les limites de l'Intes)
  • Trop sombre, donc il faut augmenter l'exposition, donc c'est encore plus flou à cause de la turbulence

Donc les images retenues sont issues des captures sans Barlow. Je pense ranger les ranger pour un bon moment, sauf si un jour je trouve un ciel pur sans turbulences, ça peut valoir le coup, mais en conditions normales je ne peux rien en tirer.

Deux promeneurs sont passés par le chemin où j'étais installé vers 23h, nous avons discuté et leur ai montré Jupiter et ses 4 satellites galiléens, j'étais très content d'avoir une compagnie autre que des moustiques! Vers 00h30, ayant fini d'imager les planètes et ne voyant pas Mars, je décide de remballer le matériel et de rentrer. Et sur la route je l'ai bien sûr aperçue, une étoile rouge au dessus de l'horizon, impossible de se tromper! Mais je ne comptais pas m'arrêter et installer à nouveau le matériel, donc tant pis ce sera pour plus tard!

Bilan: je suis très content de la reprise de l'astronomie et je compte imager Mars la prochaine fois :)

Compilation de Planetary Imager sous Fedora 27

Rédigé par NGC44 Aucun commentaire

Il y a quelques temps, j'ai écrit l'article Compilation de Planetary Imager sous Debian 9 Stretch. Étant aujourd'hui sur Fedora, voici une version adaptée.

Note : si vous voulez imager avec une ASI120MC, n'oubliez pas de flasher le firmware compatible Linux.

Installation des pré requis :
sudo dnf install \
    boost-devel \
    CCfits-devel \
    cmake \
    gcc-c++ \
    git \
    libdc1394-devel \
    libusb-devel \
    opencv-devel \
    qt5-qtdeclarative-devel
Téléchargement des sources :
git clone --recursive \
    https://github.com/GuLinux/PlanetaryImager.git
Compilation & installation :
cd PlanetaryImager
mkdir build && cd build
cmake .. -DCMAKE_INSTALL_PREFIX=/usr
make all && sudo make install

Observation du 14 octobre

Rédigé par NGC44 Aucun commentaire

Aucune observation en septembre à cause du temps pourri, ciel absolument impraticable tous les jours. En octobre ça s'est un peu amélioré mais en même temps que la pleine lune donc pas idéal non plus. Et puis hier nous avons eu droit à une soirée exceptionnel. 25°c l'après midi en plein octobre laissant place à une fraicheur pas trop mordante le soir et un ciel très propre à la Chapelle sur Erdre.

Mon instrument n'ayant pas bougé de chez moi depuis 1 mois et demi j'ai du contrôler les piles de la monture et j'ai bien fait car elles étaient à plat... hop rachat de 2 piles 4R25X à ressort. Par contre j'ai oublié de contrôler la raquette de la mise au point motorisée et ça n'a pas loupé, je me suis retrouvé avec l'impossibilité de faire la map une fois sur le terrain. J'ai pu démonter la motorisation et manipuler le cardan à la main pour faire la MAP, pas très pratique mais c'était ça ou plier bagage sans avoir rien pu observer...

J'ai été surpris en regardant dans le viseur polaire de voir autant d'étoiles, je n'ai plus l'habitude du ciel de campagne! J'ai tout de même pu la localiser et procéder à la mise en station avec la méthode de l'horloge de Kochab qui est très simple et plutôt efficace.

Après avoir visé une étoile de la grande ourse j'ai réglé mon Telrad et entamé la collimation de l'Intes M603. Je n'aime pas ça, j'ai vraiment beaucoup de mal, mais j'ai réussi à obtenir quelque chose de satisfaisant. Les étoiles sont redevenues rondes et comme le mieux et l'ennemi du bien, je considère que c'est bon.

J'ai fait quelques séries de capture (en RAW cette fois) de M57 et M13 (encore) avec du matériel trempé par l'humidité, avec par exemple l'écran du PC qui ruisselait. Heureusement il est solide et il en vu d'autres. La lame du télescope semblait épargnée, un coup de chance car je n'ai pas encore de pare-buée.

M13
M13 grandement perfectible
M13
M57 idem

Vers 23h un épais brouillard s'est levé, j'ai donc décidé de ranger le matériel.

Cette soirée m'a permis de renouer avec l'astronomie après 1 mois et demi de ciel bouché, de régler mon matériel (même si l'image de M13 semble indiquer que la collimation n'est pas parfaite) et rencontrer les membres de l'association Le Cocher. Merci!

J'ai réussi à utiliser Siril !

Rédigé par NGC44 Aucun commentaire

Pfiou ! Après m'être bagarré avec Siril, j'ai fini par comprendre comment utiliser correctement ce logiciel de traitement d'images pour Linux. Je ferai probablement des articles voire une vidéo sur le sujet, en attendant voici un petit comparatif :

M13 brut
Image brut
M13 traitement GIMP simple
Traitement simple GIMP (soustraction dark et offset)
M13 traitement siril
Traitement avec Siril
M13 traitement siril et gimp
Traitement avec Siril et GIMP

Un traitement simple avec GIMP ne permet pas d'éliminer complètement le bruit, pire il créé de petits pixels noirs. Avec Siril c'est beaucoup mieux et l'empilement permet de combler les trous. Et après un renforcement de netteté + retouche de couleurs, ça ressemble presque à quelque chose ! :D

Alors oui c'est toujours flou mais le logiciel ne fait pas de miracle, mes images brutes ne sont pas excellentes, il semble y avoir un problème de collimation du tube en plus du suivi de la monture.

M13 seconde tentative

Rédigé par NGC44 Aucun commentaire

Alors ça reste assez sale mais il y a du progrès quand on compare à la première tentative :D

M13

Il s'agit d'une unique image avec soustraction du dark et de l'offset ainsi que d'une légère modification des couleurs dans GIMP. Je n'arrive toujours pas à empiler avec DSS, ce logiciel ne m'aime pas ou n'aime pas mes images. J'ai également essayé avec Siril mais l'alignement auto ne marche pas et je n'ai pas encore réussi à le faire en manuel. Tant pis.

45 secondes de pose c'est beaucoup plus qu'avant (15 secondes) et cela fait des séquences de capture assez longues. Par exemple 30 images à 45 secondes de pose font plus de 22 minutes, c'est long mais ça en vaut la peine. Il y a beaucoup de déchets car le suivi n'est pas optimal malgré une mise en station au poil, je ne sais pas encore si c'est un problème mécanique ou électrique de la monture. Même sur les meilleures images le piqué est mauvais, les étoiles ne sont pas ponctuelles, c'est un point à voir.

J'ai tenté à nouveau d'imager M31 mais à part le noyau aucun détail ne se révèle sur l'image. J'ai aussi visé M27 mais bien qu'elle soit évidente en visuel, je n'ai pas réussi à la capter en photo, peut-être est-elle trop étendu/diffuse ?

Je bosse à l'apprentissage de Siril pour tenter d'améliorer mes résultats.

Fil RSS des articles de cette catégorie