Astro NGC44

Un astronome amateur sous Linux

Choisir son télescope - vidéo Astronogeek

Rédigé par NGC44 Aucun commentaire

Astronogeek est une chaîne Youtube vieille d'à peine 1 an qui nous parle d'astronomie, d'anecdotes et d'observation du ciel en général. Arnaud maîtrise plutôt bien ses sujets du coup je renvoie ceux qui cherchent un premier instrument vers sa vidéo :

Après avoir présenté et vulgarisé la notion d'ouverture ainsi que les différentes formules de télescopes et de montures, Astronogeek nous conseille... un dobson ! Ce avec quoi je suis plutôt d'accord, car même si je suis adepte des montures équatoriales, le dobson est probablement l'instrument le plus simple et naturel à manipuler tout en étant peu cher.

Autre point important mentionné dans la vidéo : consultez un club d'astronomie ! Même pour une soirée, cela vous permet de rencontrer des gens, avoir des conseils, vous faire une idée de la taille (et du poids) des instruments, et donc éviter de dépenser des milliers d'euros pour rien.

ASI120MC USB2 + Linux

Rédigé par NGC44 Aucun commentaire

Quand j'ai reçu ma ZWO ASI 120 MC, je pensais qu'elle allait fonctionner "out-the-box" sur Linux comme toutes les webcam mais finalement non. oacapture et planetary-imager la détectent et affichent sa température, mais impossible d'obtenir la moindre image.

Après quelques recherches il s'avère que la version USB2 de cette caméra est plutôt mal supportée par Linux et OS X, heureusement le constructeur a mis à disposition un firmware alternatif dit "compatible" qui permet de fixer cela. Pour cela il faut télécharger FW Upgrade Tool à cette adresse et il faudra flasher depuis un PC sous Windows.

FW Upgrade tool
Utilitaire FW Upgrade Tool

Comme le montre la capture d'écran, le firmware de la ASI120MC pour Linux est le fichier ASI120MC-compatible.iic. Une fois ouvert, il est directement flashé. Ensuite il n'y a plus qu'à tester sur Linux et là c'est le miracle, ça fonctionne.

Saturne du 24 juin 2017, ma première photo

Rédigé par NGC44 Aucun commentaire

Ce soir du 24 juin j'avais très envie de tester ma nouvelle caméra ZWO ASI120MC, j'ai donc sorti l'Intes malgré les prévisions pessimistes de la météo et j'ai bien fait car j'ai pu imager Saturne :

Saturne
Ma première photo !

Alors oui c'est pas terrible, c'est petit, il n'y a pas beaucoup de détails, mais je débute et il s'agit de ma toute première image. La capture a été faite sur Debian avec Planetary Imager et j'ai sélectionné cette photo parce qu'on discerne la division de Cassini.

EDIT : je n'ai pas réussi à traiter les images sous Registax, en revanche AutoStakkert! m'a donné un meilleur résultat :

asi120mc
Après traitement

On distingue beaucoup mieux la division de Cassini ainsi qu'une bande nuageuse !

La caméra ASI120MC est plutôt sympathique même si j'ai eu un peu de mal à retirer l'objectif fisheye car il n'y a pas de manuel qui explique comment. En fait il faut simplement le dévisser puis le remplacer par l'adaptateur 1,25" afin de pouvoir mettre la caméra dans le porte-oculaire.

asi120mc
La ZWO ASI120MC et son objectif fisheye

Sur l'ordinateur j'ai alors obtenu une image assez grosse de Saturne (probablement > 200x) qui bougeait plutôt vite puisque je n'ai toujours pas d'alimentation pour la monture, j'ai donc du la replacer régulièrement au centre à l'aide de la molette d'ascension droite. Après avoir testé les réglages j'ai pu lancer quelques captures au fil de la soirée.

Après avoir récolté suffisamment d'images j'ai terminé avec un peu de visuel : M13 et M57 avec une veste sur la tête pour me cacher de la lumière tout en étant assis sur le sol. Ces objets étant assez hauts dans le ciel, l'observation assis se révèle plutôt confortable !

J'espère apprendre prochainement comment améliorer mes captures et retoucher les images, le blog devrait alors prendre vie et se peupler de nombreuses photo.

Telrad mon amour

Rédigé par NGC44 Aucun commentaire

J'ai beaucoup de mal avec les chercheurs. Par exemple quand je veux voir M57 j'ai envie de pointer mon télescope entre les deux étoiles de la Lyre, sauf que le chercheur ne me montre pas où je vise, tout ce que je vois c'est un ensemble d'étoiles non visibles à l’œil nu et cela ne m'aide pas. Alors je sais que l'utilisation d'un chercheur se fait avec les deux yeux, mais c'est beaucoup de complications d'autant que le réticule n'est pas visible dans l'obscurité.

Du coup j'ai très rapidement commandé un Telrad chez l'astronome.fr ce dernier est arrivé en un peu moins d'une semaine et il s'est vite retrouvé sur l'Intes M603 même si j'étais au début réticent à "coller" des choses dessus (le support de fixation utilise des bandes adhésives double-face).

Telrad
Le kit
Telrad
Cliquez sur l'image pour agrandir
Telrad
Cliquez sur l'image pour agrandir

Le Telrad, c'est la vie, c'est l'amour, tout est tellement plus simple. J'ai pu orienter facilement le télescope entre les deux étoiles de la Lyre et trouver M57 dans l'oculaire, même chose pour Hercules et son amas globulaire M13 quelques instants après. J'en viens à me demander pourquoi les télescopes sont toujours vendus avec des chercheurs, je n'en vois vraiment pas l'utilité face à la simplicité d'un Telrad beaucoup plus intuitif à régler et à utiliser.

L'observation de M13 et M57 fut surprenante, je m'attendais à voir clairement le premier et beaucoup moins bien le second, en fait ce fut l'inverse. L'amas d'hercules M13 était bien visible mais je n'ai pu le résoudre alors que c'est un objet assez évident. Quant à M57 avec un grossissement important je distinguais presque clairement l'anneau de fumée légèrement étiré ce qui est assez surprenant pour un télescope de 150mm. Les prochaines observations, si elles se font dans un meilleur spot (c'est à dire pas entre deux immeubles en ville) me donneront peut-être un meilleur résultat pour M13.

Fil RSS des articles de cette catégorie