Astro NGC44

Un astronome amateur sous Linux

Observation 4 aout, essai shot M31

Rédigé par NGC44 Aucun commentaire

Soirée observation assez riche avec Venus, Jupiter, Saturne, Mars ainsi qu'un peu de ciel profond avec M57 (anneau de la Lyre), M31 (galaxie d'Andromède) puis M45 (les pléiades) qui se sont levées dans la nuit.

J'ai fait une tentative de photo de M31, avec 10x 30s mais le résultat est décevant:

Shot M31

Au moins ça représente ce qu'on voit réellement à l’oculaire! Par contre pour les bras, on repassera. J'ai essayé en binning 2x2, les pauses sont plus courtes mais le champ est beaucoup trop faible. Je referai une tentative en 1x1 avec plus de frames.

J'ai été tellement absorbé par la séance de capture que je n'ai vu que 2 étoiles filantes...

3 aout, Mars, M57 et M51

Rédigé par NGC44 Aucun commentaire

Sortie astro hier après une journée très chaude, mais je voulais absolument profiter de Mars tant que c'est possible! En attendant qu'elle soit haute dans le ciel j'ai commencé par imager M57, l'anneau de la Lyre. Je voulais tester un paramètre dont j'ai découvert récemment la signification: le binning (à 1x1 ou 2x2 dans Planetary Imager). Il s'avère que le binning en 2x2 permet d'aller plus vite: avec des pauses relativement courtes (15s) on obtient pas mal de détails, mais on a aussi plus de bruit et surtout on divise la résolution par deux. Dans mon cas on tombe en 640x480, ce qui est suffisant pour M57 mais cela rend le suivi et le repérage plus compliqué.

La première série de 30 images a montré que le suivi de la monture était imparfait, j'ai donc appliqué ma mise en station et lancé une autre capture. Cette fois le résultat est exploitable, après traitement sous Siril (soustraction dark + offset, alignement, empilement) :

M57

Comme toujours c'est perfectible mais je suis tout de même fier car je note une amélioration.

J'ai ensuite cherché M51 sous la queue de la casserole, en visuel. J'ai fini par la trouver... mais il n'y a rien à voir. On détecte quelque chose en vision décalée, un peu comme quand on porte des lunettes sales, mais impossible de déterminer ce que c'est, ni même la forme. Le ciel n'était pas parfait, pas assez éloigné de la ville et pas assez transparent, de plus mon diamètre de 150mm est trop juste. J'ai tenté une photo de 30 secondes, il n'y absolument rien qui apparaît.

J'ai ensuite entrepris de vérifier ma collimation, et j'ai bien fait car elle n'était pas parfaite. J'ai utilisé pour cela la Barlow Ultima x2 et la caméra pour avoir l'image sur le PC. Pas facile car à chaque modification l'image a tendance à partir il n'est pas toujours facile de la retrouver. Mais il fallait le faire pour imager Mars:

Mars Barlow x2

Et sans la Barlow x2:

Mars sans Barlow

Alors, laquelle préférez-vous ?

La Barlow x2 donne une image plus grande et plus "lisible", mais n'apporte manifestement aucun détail alors que la capture est plus compliquée (mise au point, suivi, luminosité). C'est d'ailleurs la raison pour laquelle j'ai revendu ma x3 car elle ne me servait pas.

Il est difficile de percer à jour la surface de la planète avec un télescope de 150mm et une cible pas très haute sur l'horizon. Mais là encore je suis content, la calotte glacière sud est évidente et des nuances foncées sont discernables.

J'espère pouvoir investir un jour dans une caméra ciel profond ou un APN d'occasion car je sens les limites de l'ASI120MC quand on l'utilise pour autre chose que du planétaire (qu'elle fait très bien).

Observation du 13 Juillet, masque de Bahtinov, Mars

Rédigé par NGC44 Aucun commentaire

J'ai acheté un masque de Bathtinov pour parfaire ma mise au point, surtout quand j'utilise la Barlow X2. C'est l'occasion de réaliser une fois de plus à quel point les accessoires en astronomie sont chers. Autant je comprends le prix d'un télescope, il y a de l'optique de haute précision, mais un masque de Bahtinov en plastique vendu 25€ sur Amazon et 35€ sur les boutiques spécialisées, c'est injustifiable, ça devrait coûter 5€ (et encore). Le débat est le même pour les viseurs polaire, bref.

Bahtinov
Hors de prix pour un bout de plastique, mais ça vaut le coup

Pour le tester, retour Vendredi soir à mon spot d'observation en plein champ pour me faire dévorer par les moustiques toute la soirée et m'asseoir sur un sol caillouteux. Cet accessoire est vraiment facile à utiliser et utile, après avoir augmenté l'exposition et le gain de la caméra pour bien voir les branches de diffraction, voici ce qu'on obtient:

Planetary Imager
Aperçu avec Planetary Imager (cliquez pour agrandir)

J'ai attaqué la soirée avec Venus, mais je n'ai rien obtenu de meilleur que la dernière fois, je n'ai donc pas gardé de photo. Je suis ensuite passé sur Jupiter, cible facile et haute qui m'a permis de mettre en pratique certains conseils vus sur cette chaine Youtube bien sympathique (en anglais) notamment pour l'utilisation de la Barlow x2 ainsi que les réglages de gain et d'exposition à l'aide de l'histogramme.

Jupiter X2
Jupiter avec la Barlow x2

Bien qu'on sente le traitement qu'a subit l'image, il y a quand même des choses à en tirer surtout pour un télescope 150mm. A travailler mais je suis quand même enthousiaste et imagine ce que ça peut donner si un jour j'arrive à capturer dans des conditions parfaites :)

Saturne X2
Saturne avec la Barlow x2

Même remarque. On sent le traitement, notamment sur la division de Cassini bien baveuse, mais la planète est relativement basse sur l'horizon donc pas simple. A améliorer!

Mars
Ma première image de Mars

Ah, Mars. Une planète que j'ai rarement pu observer dans ma vie et qui m'a souvent déçu en visuel car toujours beaucoup trop petite pour y voir des détails. Sur cette image prise sans la Barlow et avec traitement, on distingue presque des nuances foncées. La capture n'est pas aidée par le fait qu'à 1h du matin, la planète est encore trop basse sur l'horizon.

J'essaie de me motiver pour une sortie très tard (3-4h du matin) fin Juillet quand la planète sera à l'horizon, j'espère capturer plus de détails et me rattraper pour toutes ces années où elle m'a échappé.

Reprise 2018

Rédigé par NGC44 Aucun commentaire

Première sortie du télescope en 2018... motivé par les 4 planètes visibles du moment (j'aurais aimé dire 5 avec Mercure, mais je n'ai jamais réussi à la voir). J'ai observé Jupiter, Saturne, Venus en revanche je n'ai pas vu Mars, car elle se lève tard et il y aura de meilleures occasions pour la voir (fin Juillet avec l'opposition). Ayant trouvé un spot d'observation sympa dans un chemin à l'écart de la ville, j'ai installé le matériel:

Installation du matériel
Installation du matériel

J'ai rapidement été attaqué par les moustiques et diverses petites bêtes... mais ça n'a pas suffit à me décourager. J'ai commencé par imager Venus, pas facile au début car énormément de turbulence, mais on visualise bien la forme en croissant et l'absence du détail sur la surface du aux nuages.

Venus
Ma première Venus!

J'ai ensuite imagé Saturne, car l'opposition a eu lieu le 27 Juin donc nous sommes encore relativement "proches".

Saturne
Moins pire que prévu...

Pour Venus et Saturne, j'ai aussi fait des captures avec une Barlow X2 et une Barlow X5 mais même avec du traitement sous Autostakkert, le résultat n'est pas exploitable:

  • Trop flou (on dépasse de loin les limites de l'Intes)
  • Trop sombre, donc il faut augmenter l'exposition, donc c'est encore plus flou à cause de la turbulence

Donc les images retenues sont issues des captures sans Barlow. Je pense ranger les ranger pour un bon moment, sauf si un jour je trouve un ciel pur sans turbulences, ça peut valoir le coup, mais en conditions normales je ne peux rien en tirer.

Deux promeneurs sont passés par le chemin où j'étais installé vers 23h, nous avons discuté et leur ai montré Jupiter et ses 4 satellites galiléens, j'étais très content d'avoir une compagnie autre que des moustiques! Vers 00h30, ayant fini d'imager les planètes et ne voyant pas Mars, je décide de remballer le matériel et de rentrer. Et sur la route je l'ai bien sûr aperçue, une étoile rouge au dessus de l'horizon, impossible de se tromper! Mais je ne comptais pas m'arrêter et installer à nouveau le matériel, donc tant pis ce sera pour plus tard!

Bilan: je suis très content de la reprise de l'astronomie et je compte imager Mars la prochaine fois :)

Observation du 14 octobre

Rédigé par NGC44 Aucun commentaire

Aucune observation en septembre à cause du temps pourri, ciel absolument impraticable tous les jours. En octobre ça s'est un peu amélioré mais en même temps que la pleine lune donc pas idéal non plus. Et puis hier nous avons eu droit à une soirée exceptionnel. 25°c l'après midi en plein octobre laissant place à une fraicheur pas trop mordante le soir et un ciel très propre à la Chapelle sur Erdre.

Mon instrument n'ayant pas bougé de chez moi depuis 1 mois et demi j'ai du contrôler les piles de la monture et j'ai bien fait car elles étaient à plat... hop rachat de 2 piles 4R25X à ressort. Par contre j'ai oublié de contrôler la raquette de la mise au point motorisée et ça n'a pas loupé, je me suis retrouvé avec l'impossibilité de faire la map une fois sur le terrain. J'ai pu démonter la motorisation et manipuler le cardan à la main pour faire la MAP, pas très pratique mais c'était ça ou plier bagage sans avoir rien pu observer...

J'ai été surpris en regardant dans le viseur polaire de voir autant d'étoiles, je n'ai plus l'habitude du ciel de campagne! J'ai tout de même pu la localiser et procéder à la mise en station avec la méthode de l'horloge de Kochab qui est très simple et plutôt efficace.

Après avoir visé une étoile de la grande ourse j'ai réglé mon Telrad et entamé la collimation de l'Intes M603. Je n'aime pas ça, j'ai vraiment beaucoup de mal, mais j'ai réussi à obtenir quelque chose de satisfaisant. Les étoiles sont redevenues rondes et comme le mieux et l'ennemi du bien, je considère que c'est bon.

J'ai fait quelques séries de capture (en RAW cette fois) de M57 et M13 (encore) avec du matériel trempé par l'humidité, avec par exemple l'écran du PC qui ruisselait. Heureusement il est solide et il en vu d'autres. La lame du télescope semblait épargnée, un coup de chance car je n'ai pas encore de pare-buée.

M13
M13 grandement perfectible
M13
M57 idem

Vers 23h un épais brouillard s'est levé, j'ai donc décidé de ranger le matériel.

Cette soirée m'a permis de renouer avec l'astronomie après 1 mois et demi de ciel bouché, de régler mon matériel (même si l'image de M13 semble indiquer que la collimation n'est pas parfaite) et rencontrer les membres de l'association Le Cocher. Merci!

Fil RSS des articles de cette catégorie