Astro NGC44

Un astronome amateur sous Linux

Mars du 27 Juillet

Rédigé par NGC44 Aucun commentaire

Captures effectuées entre deux nuages, sale temps pour observer l'éclipse de Lune (pas de photo).

Mars 27-07-2018

Il y a du progrès, bien qu'on puisse encore mieux faire. Le ciel est vraiment turbulent et peu clément et sur la quinzaine d'enregistrements, un seul m'a permis d'obtenir cette image où on distingue une couleur blanche pour une des calottes glacières ainsi que les reliefs plus foncés.

Observation du 13 Juillet, masque de Bahtinov, Mars

Rédigé par NGC44 Aucun commentaire

J'ai acheté un masque de Bathtinov pour parfaire ma mise au point, surtout quand j'utilise la Barlow X2. C'est l'occasion de réaliser une fois de plus à quel point les accessoires en astronomie sont chers. Autant je comprends le prix d'un télescope, il y a de l'optique de haute précision, mais un masque de Bahtinov en plastique vendu 25€ sur Amazon et 35€ sur les boutiques spécialisées, c'est injustifiable, ça devrait coûter 5€ (et encore). Le débat est le même pour les viseurs polaire, bref.

Bahtinov
Hors de prix pour un bout de plastique, mais ça vaut le coup

Pour le tester, retour Vendredi soir à mon spot d'observation en plein champ pour me faire dévorer par les moustiques toute la soirée et m'asseoir sur un sol caillouteux. Cet accessoire est vraiment facile à utiliser et utile, après avoir augmenté l'exposition et le gain de la caméra pour bien voir les branches de diffraction, voici ce qu'on obtient:

Planetary Imager
Aperçu avec Planetary Imager (cliquez pour agrandir)

J'ai attaqué la soirée avec Venus, mais je n'ai rien obtenu de meilleur que la dernière fois, je n'ai donc pas gardé de photo. Je suis ensuite passé sur Jupiter, cible facile et haute qui m'a permis de mettre en pratique certains conseils vus sur cette chaine Youtube bien sympathique (en anglais) notamment pour l'utilisation de la Barlow x2 ainsi que les réglages de gain et d'exposition à l'aide de l'histogramme.

Jupiter X2
Jupiter avec la Barlow x2

Bien qu'on sente le traitement qu'a subit l'image, il y a quand même des choses à en tirer surtout pour un télescope 150mm. A travailler mais je suis quand même enthousiaste et imagine ce que ça peut donner si un jour j'arrive à capturer dans des conditions parfaites :)

Saturne X2
Saturne avec la Barlow x2

Même remarque. On sent le traitement, notamment sur la division de Cassini bien baveuse, mais la planète est relativement basse sur l'horizon donc pas simple. A améliorer!

Mars
Ma première image de Mars

Ah, Mars. Une planète que j'ai rarement pu observer dans ma vie et qui m'a souvent déçu en visuel car toujours beaucoup trop petite pour y voir des détails. Sur cette image prise sans la Barlow et avec traitement, on distingue presque des nuances foncées. La capture n'est pas aidée par le fait qu'à 1h du matin, la planète est encore trop basse sur l'horizon.

J'essaie de me motiver pour une sortie très tard (3-4h du matin) fin Juillet quand la planète sera à l'horizon, j'espère capturer plus de détails et me rattraper pour toutes ces années où elle m'a échappé.

Docker & Planetary Imager

Rédigé par NGC44 Aucun commentaire

Planetary Imager ne fonctionne pas sous Fedora 28, le menu des caméra ne s'affiche pas. Après avoir ouvert un problème sur github j'ai cherché une solution de contournement. Et au final, pourquoi ne pas utiliser Docker pour embarquer un environnement Debian 9 de manière transparente ? Bon j'avoue que Docker c'est un peu mon métier ;)

J'ai donc réalisé une image Docker pour Planetary Imager dont le fonctionnement est expliqué ci-dessous.

Exécuter docker-planetaryimager

Récupérer et exécuter l'image:

$ xhost +
$ docker run \
  --volume=/tmp/.X11-unix:/tmp/.X11-unix \
  --volume=./Images:/root/Images \
  --volume=/etc/localtime:/etc/localtime:ro \
  --device=/dev/dri:/dev/dri \
  --env="DISPLAY" \
  --privileged \
 src386/docker-planetaryimager:latest

Ou, pour éviter de taper tout ça, un fichier docker-compose.yml:

version: '3'
services:

  planetaryimager:
    image: src386/docker-planetaryimager:latest
    build:
      context: .
    devices:
      - /dev/dri:/dev/dri
    environment:
      - DISPLAY
    volumes:
      - /tmp/.X11-unix:/tmp/.X11-unix
      - /etc/localtime:/etc/localtime:ro
      - ./Images:/root/Images
    privileged: true

Pour le lancer:

$ xhost +
$ docker-compose up
Planetary Imager dans Docker
Planetary Imager dans Docker!

Testé et validé avec l'ASI120MC :)

Reprise 2018

Rédigé par NGC44 Aucun commentaire

Première sortie du télescope en 2018... motivé par les 4 planètes visibles du moment (j'aurais aimé dire 5 avec Mercure, mais je n'ai jamais réussi à la voir). J'ai observé Jupiter, Saturne, Venus en revanche je n'ai pas vu Mars, car elle se lève tard et il y aura de meilleures occasions pour la voir (fin Juillet avec l'opposition). Ayant trouvé un spot d'observation sympa dans un chemin à l'écart de la ville, j'ai installé le matériel:

Installation du matériel
Installation du matériel

J'ai rapidement été attaqué par les moustiques et diverses petites bêtes... mais ça n'a pas suffit à me décourager. J'ai commencé par imager Venus, pas facile au début car énormément de turbulence, mais on visualise bien la forme en croissant et l'absence du détail sur la surface du aux nuages.

Venus
Ma première Venus!

J'ai ensuite imagé Saturne, car l'opposition a eu lieu le 27 Juin donc nous sommes encore relativement "proches".

Saturne
Moins pire que prévu...

Pour Venus et Saturne, j'ai aussi fait des captures avec une Barlow X2 et une Barlow X5 mais même avec du traitement sous Autostakkert, le résultat n'est pas exploitable:

  • Trop flou (on dépasse de loin les limites de l'Intes)
  • Trop sombre, donc il faut augmenter l'exposition, donc c'est encore plus flou à cause de la turbulence

Donc les images retenues sont issues des captures sans Barlow. Je pense ranger les ranger pour un bon moment, sauf si un jour je trouve un ciel pur sans turbulences, ça peut valoir le coup, mais en conditions normales je ne peux rien en tirer.

Deux promeneurs sont passés par le chemin où j'étais installé vers 23h, nous avons discuté et leur ai montré Jupiter et ses 4 satellites galiléens, j'étais très content d'avoir une compagnie autre que des moustiques! Vers 00h30, ayant fini d'imager les planètes et ne voyant pas Mars, je décide de remballer le matériel et de rentrer. Et sur la route je l'ai bien sûr aperçue, une étoile rouge au dessus de l'horizon, impossible de se tromper! Mais je ne comptais pas m'arrêter et installer à nouveau le matériel, donc tant pis ce sera pour plus tard!

Bilan: je suis très content de la reprise de l'astronomie et je compte imager Mars la prochaine fois :)

Fil RSS des articles