Astro NGC44

Un astronome debianeux

Compilation de Siril sous Debian 9 Stretch

Rédigé par NGC44 Aucun commentaire

La documentation de Siril est assez efficace mais je poste quand même ce billet comme pense-bête.

Notez que Siril est disponible dans les dépôts debian, néanmoins il peut être intéressant de le compiler pour avoir la dernière version.

Installation des dépendances
sudo apt-get install \
    build-essential \
    git-svn \
    intltool \
    libcfitsio-dev \
    libconfig++-dev \
    libffms2-dev \
    libfftw3-dev \
    libgsl0-dev \
    libgtk-3-dev \
    libjpeg-dev \
    libopencv-dev \
    libpng-dev \
    libraw-dev \
    libtiff5-dev

Notez que j'utilise git et son plugin svn pour télécharger les sources, parce que la ligne de commandes svn c'est vraiment la préhistoire :)

Récupération des sources et compilation
git svn clone https://free-astro.org/svn/siril/branches/0.9/ siril
cd siril
./autogen.sh
make
sudo make install

Je teste le logiciel pour voir s'il me permet de traiter mes images du ciel profond directement sous Linux.

Oui c'est M13

Rédigé par NGC44 Aucun commentaire

Ciel dégagé + découverte d'un spot d'observation sur le toit m'ont motivé à sortir le matériel. Avec pas mal de contorsion j'ai pu viser M13 au zénith et entamer une série de captures. Le résultat est moyen, j'aurai du faire des pauses plus longues mais le bruit explose et le vent n'aide pas à la stabilité. Voilà le résultat :

M13

C'est une image brute avec le dark soustrait + augmentation de la luminosité, le tout sous GIMP. Deep Sky Stacker ne m'aide pas, il ne parvient pas à empiler les images et je n'obtiens qu'une bouillie de bruit. Je suppose que mes images de base sont trop faibles et trop bruitées.

J'ai ensuite tenté de trouver M81 mais je n'y suis pas parvenu, rien à faire. Je suppose que la PL + le voile nuageux (invisible à l’œil nu mais bien présent d'après les images satellites) n'ont pas aidé.

Ensuite j'ai localisé M31 et j'ai lancé une série de captures mais le résultat n'est pas exploitable, on ne distingue que faiblement le noyau, pas de bras, donc aucun intérêt de le poster.

J'ai voulu terminer par M51 mais là encore impossible de la trouver, probablement pour les mêmes raisons que M81.

Downgrader ou ne pas downgrader ?

Rédigé par NGC44 Aucun commentaire

En ce moment, c'est pas la joie :/ Je me sens un peu découragé, l'Intes M603 et sa monture CG5 sont assez lourds et à chaque sortie je dois faire 2 x 2 aller-retours et je finis en sueurs. Alors quand je ne peux rien observer ou imager en raison de problèmes techniques, météo ou lunaires, il y a de quoi déprimer. Et je ne parle même pas de la place que ça prend à stocker dans mon petit appartement.

C'est vraiment dommage car c'est un instrument excellent d'un point de vue optique, le F/D de 10 est plutôt court pour un Maksutov et il arrive à cracher des images exceptionnelles en planétaire. Même dans mon ancien Newton 250/1200 je n'avais jamais vu autant de détails sur Jupiter. Par contre il faut bien avouer que mécaniquement c'est pas la joie. Outre le shifting (la mise au point fait bouger l'objet) il a le poids et l'encombrement d'un appareil 8 pouces alors qu'il n'en fait que 6.

Je suis donc en pleine réflexion et j'envisage de "downgrader" vers du matériel plus compact et plus léger, quitte à perdre en diamètre. Je pense passer sur une monture NEQ3-2, plus légère et moins imposante que la CG5 avec un instrument de ce type :

SW Mak 127
Skywatcher Mak 127
SW 80ED
Skywatcher 80ED

Alors oui, ça fait un sacré downgrade. Le Mak 127 me permettrait de ne pas trop perdre en planétaire mais ce sera très compliqué pour le ciel profond en raison de la perte de diamètre accompagnée d'une augmentation du F/D qui passe de 10 à 12.

Les 80ED de leur côté auront un intérêt en photo du ciel profond en raison du large champ et du F/D plus court, par contre il n'y aura quasiment plus rien à voir en planétaire puisque même en poussant à 2xD on atteint à peine x160. Et quid de l'observation des objets faibles avec seulement 80mm de diamètre...

En revanche dans les deux cas je disposerai d'un instrument plus compact, plus léger et plus transportable. Le top est le Mak 127 qui est vendu avec sa sacoche de transport. Je peux également dire adieu à la collimation avec laquelle je n'avais pas de problème sur les Newton mais qui se révèle plus complexe que prévue sur l'Intes.

La réflexion est en cours et je suis ouvert à vos suggestions. Le topic Webastro (quand le forum n'est pas planté).

Classé dans : Matériel Mots clés : aucun

La soirée du fail, pause dans l'astro

Rédigé par NGC44 Aucun commentaire

Après 3 semaines de ciel couvert j'étais heureux de pouvoir à nouveau sortir le matériel avec pour objectif de trouver de nouveaux objets messier. Sauf que mon enthousiasme m'a fait oublier un détail: c'est la pleine Lune, donc premier fail pour le ciel profond. En voulant imager notre satellite avec l'ASI120MC je n'ai obtenu que des images rougâtres sales, ce qui n'est pas habituel donc deuxième fail.

Ensuite en défocalisant sur une étoile (Altaïr) j'ai constaté que mon télescope n'était pas bien collimaté, je me suis donc attaqué aux petites vis sur le miroir secondaire. C'est vraiment la galère, j'ai tout essayé mais la figure d'Airy ne faisait qu'empirer et je ne parvenais pas à corriger le tir. Troisième fail. Finalement j'ai réussi mais de manière approximatif, c'est pas parfaitement centré.

Bilan j'ai passé du temps à sortir et installer du matériel lourd, je n'ai rien pu en tirer, et je suis rentré très tôt et découragé.

J'ai donc décidé de faire une pause dans les observations astronomiques, le temps d'avoir une voiture qui roule et pouvoir retourner en club d'astronomie ou au moins à la campagne avec un ciel noir. Cela me donne du temps aussi pour réfléchir à un éventuel changement de matériel, plus léger et moins galère à régler (Newton, ou alors un Mak de Skywatcher ou encore une lunette).

Bricolage d'une alimentation 12v

Rédigé par NGC44 Aucun commentaire

La motorisation de la monture CG5 a besoin de 12v pour fonctionner. Il existe des tas de solutions : batterie de voiture, powertank... mais moi je veux voyager léger donc j'ai commencé par acheter un coupleur de piles AA de ce type :

Coupleur 8xAA

Le problème c'est que les moteurs sont assez gourmands, résultat mes 8 piles LR06 n'ont tenu que 3-4h (deux soirées) avant de lâcher... je m'y attendais un peu, mais je pensais tenir au moins une semaine.

Du coup j'ai décidé de passer à la vitesse supérieur et ait acheté 2 piles 4R25X, un format un peu moins connu mais néanmoins trouvable en supermarché qui délivre une tension de 6 volt :

Pile 6v Varta 4R25X

Et il suffit d'être un peu bricoleur ou avoir quelques bases en électricité pour savoir qu'en branchant en série 2 piles de 6v, on obtient 12v :

Montage en série

Attention, évitez de faire n'importe quoi ! Faites attention aux polarités, surtout pour le connecteur DC Jack, ne balancez pas n'importe quoi dans votre monture au risque de griller l'électronique. N'hésitez pas à utiliser un voltmètre, ça ne coûte rien en magasin de bricolage. Une fois le montage réalisé et solidarisé avec du scotch, ça donne ça :

Le kit 12v

Ça pèse son poids, mais c'est moins lourd qu'une batterie au plomb, et la capacité de stockage est raisonnable car j'ai pu l'exploiter plusieurs soirées sans rencontrer de problèmes.

Fil RSS des articles